AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Administration :: Essentiel :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

3: La Société Memoria

avatar
Rang de base
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 44
Unités : 100
Date d'inscription : 16/11/2017
Jeu 15 Mar - 21:16


MEMORIA
Devise: Pour la pureté des souvenirs
Symbole: Un phénix et une lune

Créé, il y a deux cents ans, la Société Memoria est probablement le dernier espoir de l'humanité. Ou du moins, elle a été conçue de cette façon.
Lors de sa création, le but de Memoria était de faire repartir l'histoire de l'humanité de zéro, tout en gardant néanmoins les progrès techniques déjà acquis. Cette décision pouvant paraître démesurée fut prise suite à de nombreux conflits qui ne semblaient pas se finir. Cependant, personne - excepté les dirigeants de cette nouvelle société - ne se souvient de cela. Pour les habitants de Memoria, l'humanité a toujours vécu au sein de cette société, et cela, même s'il n'y a aucunes traces de Memoria remontant à de plus de deux cents ans dans les archives. Les dirigeants firent en sorte que personne ne se découvre une curiosité pour le passé, et plus précisément concernant la société, rendant l'enseignement de l'histoire de plus en plus prohibé.
Les dirigeants de Memoria ont la conviction qu'en contrôlant les souvenirs de la population, ils pourront alors contrôler leur futur et les amener ainsi vers un destin plus radieux. Malheureusement pour eux, plusieurs années après la création de Memoria, ils se rendirent compte qu'effacer le passé n'était pas suffisant pour corriger les anciennes erreurs de l'humanité. De nouveaux conflits éclatèrent et une nouvelle solution fut alors trouvée : faire disparaître les criminels. Pour cela, ces derniers furent donc envoyés et enfermés sur une autre île, loin du reste de la population, comme s'ils avaient été confinés dans une zone de quarantaine afin d’empêcher que cette criminalité, aujourd'hui considérée comme un virus, de se propager. Cette volonté qui semblait pourtant tirée d'un livre de science-fiction n'était pas si loin de la réalité.
Bien qu'étant une décision importante et impliquant la population, une fois encore, les habitants ne sont pas au courant d'une telle action de la part du gouvernement. Les criminels faisant partie des souvenirs de la population et ses souvenirs étant contrôlés par les dirigeants de Memoria, les habitants ne peuvent alors pas poser des questions concernant la disparition de ces criminels.


Comment Memoria parvient à gérer cela ?
• Premièrement, grâce à leur technologie avancée qui leur permet de mesurer la criminalité de la population. Chaque année, toute personne ayant plus de 5 ans doit passer un test médical, afin de s’assurer qu'ils ne sont pas porteurs de maladies (la propagation d'un virus pouvant se répandre très rapidement vu qu'ils sont tous regroupés sur une île). Toutefois, bien que le test médical cherche bel et bien des maladies, la priorité étant de juger la psychologie de la personne examinée afin de s'assurer que cette personne n'est pas apte à commettre un crime. Le cas contraire mènerait à une haute surveillance de la personne ou bien un envoi immédiat dans la Zone.
• Deuxièmement, grâce au développement d'une drogue qu'ils font passer dans l'eau. Cette drogue a pour effet d'effacer des souvenirs précis et doit donc être renouvelée en modifiant constamment la molécule de cette drogue chaque fois qu'il faut faire disparaître quelqu'un. Puis, une fois les souvenirs effacés, les dirigeants n'ont qu'à supprimer l'existence d'une personne des archives. Néanmoins, il y a quelques années, bien que cette drogue soit secrète, certains scientifiques haut placés l'ont développé pour qu'elle puisse être utilisée d'une façon plus courante. Présentée comme un médicament, la drogue permet d'effacer des souvenirs de la veille si quelqu'un ne souhaite pas se rappeler d'un moment gênant. Ce procédé, encore tout nouveau, pourrait donc permettre d'éviter une hausse de criminalité, les émotions négatives étant souvent causées par un sentiment d'humiliation ou de gêne intense.
• Troisièmement, la Zone est extrêmement gardée. Bien qu'il soit facile d'y entrer, y sortir est une autre paire de manches. Ne pouvant prendre le risque que quelqu'un de la Zone finisse par sortir et souille l'image de Memoria, les dirigeants ont mis en place un système défensif autour de l'île principale pouvant tuer toute personne ayant un taux de criminalité trop élevé.
• Pour finir, si vous demandez aux habitants de Memoria de vous décrire la société dans laquelle ils vivent, ils vous répondraient sûrement la chose suivante : « Cette société est parfaite ! » La population ne la remette pas en question et vive tranquillement leur vie, continuant de penser vivre dans le meilleur des mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RECLUSION :: Administration :: Essentiel :: Annexes-
Sauter vers: